Haut-Katanga : le cadre de concertation de la société civile soutien le chef de l’État pour l’audit dans l’affaire 200 millions € à la Gécamines




Haut-Katanga la société civile soutien le chef de l'État pour l'audit de la GECAMINES

Le cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga était dans la rue ce samedi 18 janvier 2020.

Ce, pour soutenir les instances judiciaires dans l’affaire du présumé détournement à la Générale des carrières et des mines (GÉCAMINES) et pour la bonne gouvernance des entreprises publiques en République démocratique du Congo.

cette marche qui, selon la société civile exige à Albert Yuma et son comité de gestion à démissionner.

“A monsieur le PCA de la Gécamines S.A pour votre honneur, le cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga vous exhorte de démissionner de vos fonctions . Et aux juridictions compétentes d’instruire le dossier de 200 millions avec impartialité, diligence et d’éclairer le peuple congolais quant à ce. Nous avons aussi demandé l’organisation des élections syndicales à la Gécamines, car c’est depuis 2008 que les élections syndicales ont eu lieu parcequ’on n’a pas compris, un syndicaliste qui doit défendre les travailleurs mais lui défend l’employeur “, a expliqué Safi Kitenge, porte-parole du cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga.

Après avoir abordé les grandes artères de la capitale cuprifère, ils ont chuté au gouvernorat du Haut-Katanga.

C’est au cours d’une audience que la délégation des manifestants a eu avec le vice-gouverneur Jean-Claude Kamfwa pour le dépôt de leur mémo.

Daniel Kambowa Bukasa