Goma : Une manifestation de l’UNC exigeant la libération de Kamerhe dispersée par la police

Publicité sponsorisée

UNC militant nord kivu

Les éléments de la police nationale congolaise ont dispersé une manifestation des militants de l’Union pour la Nation Congolaise «UNC» ce mercredi 17 juin 2020 dans la ville de Goma au Nord-Kivu.

Cette marche avait pour but, d’exiger la libération de leur président national Vital Kamerhe détenu à la prison centrale de Makala à Kinshasa, pour un présumé détournement des fonds alloués au programme des 100 jours du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

Les manifestants déplorent cette répression policière de leur manifestation, et regrettent que ces genres de bavures se produisent dans un Etat de droit et la constitution qui garantit le droit de manifestation.

Un manifestant qui témoigne indique que tous leurs collègues qui ont été interpellés sont finalement relâchés.

La police indique avoir fait respecté le communiqué du maire de Goma qui interdisait « toute manifestation » sur l’ensemble de la ville.

Cependant, indique notre source, certains militants et cadres du parti ont réussi à échapper à la vigilance des agents de l’ordre, et ont chuté au quartier général de la MONUSCO, où ils ont lu et déposé leur mémorandum au chef de bureau de la MONUSCO/Goma.

Dans ce mémorandum, l’UNC Nord-Kivu demande l’implication de la communauté internationale dans la libération de leur « leader » Vital Kamerhe.

Pascal DIGADIGA NGABO/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée