Goma : insécurité à Ndosho, la société civile sollicite le renforcement des éléments de la PNC

goma, police

Pour calmer la situation sécuritaire qui devient de plus en plus déplorable au quartier Ndosho, la société civile forces vives dudit quartier plaide pour le renforcement de l’effectif des éléments de la PNC.

Pour le moment, les avenues cibles sont Kabasha, Rwasama, Nyabushongo…où l’on continue à constater un nombre réduit des forces de l’ordre, ce qui amène les bandits d’y opérer facilement.

D’après Claude Rugo, président de la société civile de cette partie de la ville touristique de Goma, c’est inconcevable de trouver le quartier comme Ndosho avec 31 avenues mais sécurisé par moins de 30 policiers.

Poursuivant, cette structure citoyenne demande en même temps aux habitants du quartier Ndosho d’être trop vigilants.

Elle fait savoir que l’insécurité dans le quartier serait aussi due à la libération d’au moins 35% des détenus qui étaient dans la prison centrale de Goma et qui seraient en train d’opérer dans plusieurs coins du quartier. Longtemps victimes, la population locale promet dénoncer régulièrement les toutes les tentatives de banditisme de s’exécuter dans leur quartier.

À préciser que le quartier Ndosho est situé en commune de la Karisimbi, ville touristique de Goma au Nord-Kivu.

Cedrick Sadiki/L’INTERVIEW.CD