État de siège : 4 combattants APCLS tués et plusieurs blessés par les FARDC dans de “violents affrontements” à Masisi

Publicité sponsorisée

combattants APCLS

Au moins quatre (4) combattants du groupe armé APCLS de Janvier Karairi ont été neutralisés par les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans de violents affrontements mercredi 15 septembre dernier à Lukweti dans le territoire de Masisi, au Nord-Kivu.

Selon le porte-parole de l’armée le major Guillaume Ndjike-Kaiko, le secteur opérationnel Sokola 2 Nord-Kivu est passé à une vitesse supérieure pour traquer les groupes armés.

À l’en croire, d’autres miliciens ont été grièvement blessés alors que le groupe est en débandade avec leur chef à la tête.

“Nous avons lancé des offensives contre le quartier général de Janvier Karairi et son groupe armé qui se trouvait à Lukweti à plus ou moins 55 kilomètres au nord-ouest de Masisi-Centre. Depuis hier dans la matinée nous avons mené des combats violents”, indique-t-il.

Et d’ajouter : “À l’heure où je vous parle, Janvier Kalairi qui se trouve commandant à chef du groupe armé APCLS se trouve en fuite, beaucoup de ses éléments ont été blessés mais aussi quatre d’entre eux ont été sérieusement neutralisés et nous avons récupéré des armes”.

Par ailleurs, il informe que les opérations de consolidation des positions se poursuivent et l’ennemi sera traqué “dans son retranchement”.

Rédaction/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée