Crise au Burkina Faso : le Président Tshisekedi appelle à la libération « immédiate et inconditionnelle » de Kaboré

Publicité sponsorisée

Roch Marc Christian Kaboré

La situation qui sévit au Burkina Faso préoccupe au plus haut point toute la communauté internationale.

Réagissant à l’arrestation de Roch Marc Christian Kaboré par les militaires qui ont fait le coup d’Etat, le Président de la République démocratique du Congo Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a condamné fermement cette arrestation.

Selon le service de communication de la présidence de la RDC qui donne la réaction du Chef de l’État Tshisekedi à travers Twitter, le président congolais suit de près cette situation en étant Président en exercice de l’Union Africaine (UA).

« Le Chef de l’État et Président en exercice de l’Union africaine suit de près la situation au Burkina Faso.
Il condamne fermement l’arrestation du Président Roch M.C. Kabore et demande sa libération immédiate et inconditionnelle », lit-on dans le compte Twitter de la Présidence.

Avant de lancer l’appel notamment à la communauté internationale : « Le Président Tshisekedi appelle la CEDEAO, l’Union africaine et la Communauté internationale à oeuvrer de concert pour une solution pacifique et non-violente de la crise politique au Burkina Faso ».

Pour rappel, le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré a été arrêté la nuit du dimanche 23 à lundi 24 janvier 2022. D’après plusieurs sources, il a démissionné pour préserver la paix au pays.

 

Rédaction L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée