Coopération RDC-UNICEF : Marie-Pierre Poirier vente la gratuité de l’enseignement primaire et réaffirme l’engagement de son organisation à accompagner le Gouvernement

Coopération RDC-UNICEF : Marie-Pierre Poirier vente la gratuité de l’enseignement primaire et réaffirme l’engagement de son organisation à accompagner le Gouvernement

En mission dans la province du Sud-Kivu, la directrice régionale du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mme Marie-Pierre Poirier, a salué l’instauration de la gratuité de l’enseignement primaire, une décision prise par le président de la République Démocratique du Congo et le Gouvernement de la RDC.

Elle l’a dit dans un entretien accordé à la presse à Bukavu, dans la soirée de samedi 03 décembre 2022.

« La première pour l’UNICEF c’est de célébrer la décision de Mr le président de la République qui a fait l’école primaire gratuite. J’ai pu voir que ça un impact formidable par ce que même dans les communautés défavorisées, tout le monde disait que cette gratuité du primaire avait aidé les familles à envoyer leurs enfants y compris les filles », a-t-elle confiée.

Elle reconnait tout de même que les difficultés restent nombreuses. Au regard des moyens faibles, plusieurs enfants ne continuent pas au-delà du primaire, a déploré Marie-Pierre Poirier.

Suite à ce cycle infernal des guerres et conflits en RDC, et pour apporter une aide d’encadrement des enfants et jeunes, hors cursus normal de l’école, l’UNICEF finance plusieurs initiatives dans le cadre du projet de résilience en éducation formelle et non formelle, un projet à partir duquel plusieurs enfants, jeunes et adolescents se voient insérer socialement et économiquement et s’auto prennent en charge à travers différents métiers. Une manière d’accompagner le Gouvernement dans le secteur de l’éducation.

Peu avant, la numéro 1 de l’UNICEF en Afrique de l’ouest et du centre, accompagné du représentant pays de la même organisation en RDC, Grant Leaity et de plusieurs autres responsables des institutions et agences onusiennes en province, étaient en tournée dans le territoire de Walungu, où ils ont palpé du doigt l’avancement des activités du projet de résilience communautaire dans les groupements de Kaniola et Izege.

 

Pascal Ngabo/L’INTERVIEW.CD