Bukavu : les combattants de l’UDPS réclament la tête du président fédéral Guillaume Kalumuna

Publicité sponsorisée

UDPS

C’est depuis mercredi 31 mars qu’une vive tension est observée à la permanence de la fédération du parti l’union pour la démocratie et le progrès social (UDPS/Bukavu).

Des combattants et cadres de ce parti présidentiel dénonce ce qu’ils qualifient «d’incompétence notoire» du président de la fédération de Bukavu dans l’exercice de ses fonctions.

En effet, le président de la fédération de l’UDPS/Bukavu a, dans sa décision rendu public le 30 mars dernier nommé à titre provisoire les animateurs de plusieurs structures et branches de sa fédération notamment : la ligue des jeunes, les secrétaires et chefs de départements et leurs adjoints, avec au total de 45 personnes promis à ces différents postes.

Les manifestants déplorent le fait que le fédéral Guillaume Irenge Kalumuna ait pris la décision en violation du statut du parti.

L’un d’eux Mushagalusa Balolebwami président cellulaire de l’UDPS dans le quartier Nyakaliba, qui estime que le fédéral Guillaume Kalumuna a dépassé ses limites dans la prise des décisions jusqu’à ignorer la hiérarchie au niveau national, celle habiletée à nommer les animateurs des structures précitées sur proposition bien entendu de la fédéral local.

«Il n’a même pas consulté les membres du comité fédéral, voire le secrétaire fédéral chargé de l’organisation et implantation du parti. Il n’a respecté la hierarchie jusqu’à violer les articles de 40 à 50 de notre statut, c’est pourquoi nous demandons sa démission», a-t-il confié.

Mushagalusa Balolebwami fait savoir que la quasi-totalité des jeunes nommés sont entrain de démissionner vu qu’ils ont été portés à différents postes de manière irrégulière.

Il sied de préciser que nous avons à mainte reprise tenté de joindre le président fédéral mis en cause pour sa part de version mais sans succès.

 

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée