Beni – Massacres du 15octobre : 7 ans après, les conséquences sont énormes, les enfants traumatisés

Publicité sponsorisée

écoles

Les habitants de Beni ont remémoré les civils tués dans le carnage du 15 octobre 2014 à Ngadi, lors de la première attaque des rebelles présumés ADF.

Aucune manifestation officielle n’a été organisée dans la ville ce vendredi 15 octobre 2021, en marge de cette journée.

Toutefois, notre correspondant à Beni s’est rendu au quartier Ngadi où les massacres ont eu lieu. Ici, les conséquences sont énormes sept ans après ce carnage.

Sur le plan socioéconomique, l’entité ne s’est plus développé depuis tous ces temps. Les habitants ne partent plus dans leurs champs, principale activité de survie, a indiqué Ali Bin Abdallah de la société civile de Ngadi.

Sur le plan éducatif, les enseignants de l’école primaire Mukosi où notre correspondant s’est rendu, affirme faire face aux enfants traumatisés suite aux événements malheureux depuis sept ans.

Lukundu Loswire Hervé, directeur de cette école note également une baisse considérable des apprenants par rapport aux années avant le massacre. Cette école conventionnée qui encadrait plus de trois cent apprenants, a enregistré seulement 180 écoliers.

Les parents de peu d’enfants qui sont encore à l’école, éprouvent de difficultés à payer pour leurs enfants, surtout que les enseignants ne sont pas encore mécanisés, indique le chef d’établissement.

Lire aussi

Beni : Des travaux communautaires organisés au cimetière de Masiani, en mémoire victimes du massacres du 15 octobre 2014

“Nous appelons le gouvernement congolais et tous les hommes de bonne volonté à venir à notre secours. Même nos salles de classe sont dans un délabrement très avancé”, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, quelques blessés et d’autres survivants de massacre de Ngadi affirment aussi traverser une vie déplorable et plaident pour leur assistance.

Rappelons qu’au moins 30 personnes avaient été tuées par arme blanche et à feu lors de la première attaque des ADF à Ngadi dans la ville de Beni.

 

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée