Beni : le bilan de l’attaque de Beu-Manyama monte à plus de 20 morts

Publicité sponsorisée

massacre beni adf
Photo AFP.

Le bilan de l’attaque des présumés ADF à Beu Manyama dans le groupement Babila Bakaiku mardi dernier s’est alourdi.

La société civile locale parle d’au moins vingt cinq morts, cinquante personnes portées disparues et plusieurs maisons incendiées par les assaillants.

Kinos Kathuo, président de la société civile dans la zone soutient que les assaillants ont assiégé Beu-Manyama vers 15 heures de mardi 30 mars. Selon lui, ce bilan pourra être revu à la hausse.

Lire aussi

Beni : au moins deux morts dont civil et un combattant ADF dans une attaque à Beu Manyama

“Si les opérations Sokola 1 ont échoué qu’ils nous le disent. Parce que Beu Manyama c’est parmi les derniers villages du territoire de Beni. Donc nous pouvons dire que tout le territoire de Beni est déjà sous contrôle des ADF”, regrette le président de la société civile.

Pour rappel, cinq autres personnes ont été dernièrement tuées lors de l’incursion des adf le début de cette semaine à Tchani-Tchani dans le même groupement de Batangi Mbau.

 

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée