Beni – l’armée répond au maire : “L’encerclement de Mangina et de Beni [par les ADF] c’est du pur mensonge”




Les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont contredit les propos du maire de Beni au Nord-Kivu, qui avaient annoncé que la ville était déjà encerclée par des présumés rebelles ougandais des forces démocratiques et alliées (ADF).

Dans une interview à la presse ce vendredi 14 février 2020, le commandant du secteur opérationnel grand nord et de l’opération Sokola 1, le général Jacques Nduru Ychanligoza, après sa décente à Mangina dans le territoire de Beni, a fait savoir que parler d’un quelconque encerclement de la ville ou du territoire de Beni c’est du pur mensonge.

Par contre, cet officier de l’armée congolaise parle plutôt de la débandade de l’ennemi qui veut chercher où trouver asile dans la province voisine de l’Ituri.

“À part l’ennemi qui est errant dans la province voisine de l’Ituri, mais l’autre côté comme ici à Mangina [la situation est calme]. Toutes ces langues qui parlent de l’encerclement de Mangina et de Beni, c’est du pur mensonge. Nous avions parcouru tout ça et s’il y avait l’ennemi on allait trouver l’ennemi là devant où nous sommes partis en profondeur”, a dit le général Jacques Nduru Ychanligoza, patron de l’opération Sokola 1 grand Nord-Kivu.

Il sied de rappeler que l’insécurité à causé des déplacements massifs des populations de Mangina et d’autres parties de la province de l’Ituri vers les villes de Beni et de Butembo, fuyant l’insécurité grandissante caractérisée par des massacres attribués aux rebelles ougandais de l’ADF.

Christopher Mulakirwa