Beni: la société civile locale salue les avancées significatives dans la riposte contre Ebola




ebola msf rdc
Un agent de santé aide un patient atteint d'Ebola dans le centre de traitement Ebola (CTE) soutenu par MSF le 4 novembre 2018 à Butembo. © John Wessels

La zone de santé BENI affiche des progrès palpables dans la lutte contre la maladie à Virus Ebola qui sévit dans cette partie de la épublique depuis maintenant une année et deux mois et qui a déjà fait plus deux mille morts.

Après la publication du bulletin hebdomadaire de la situation épidémiologique en provinces du Nord Kivu, Sud Kivu et Ituri, il a été constaté que la zone de santé de BENI venait de passer deux semaines, soit 14 jours sans déclaration d’un nouveau cas positif de cette épidémie.

« Nous sommes plus que satisfaits de cette situation, il y a quelques mois nous étions en train de traverser des situations graves et notre zone de santé était déjà réputée, épicentre de cette épidémie. Maintenant que nous apprenons des spécialistes que nous sommes, à 14 jours ceci nous fait vraiment du bien car déjà nous voyons la fin de cette épidémie s’approcher à grand pas », a fait savoir Nick Junior, membre de la société civile locale et activiste des droits de l’homme à interview. cd

Pour lui d’ajouter que cette avancée est fruit d’un grand travail des équipes de riposte, des leaders communautaires, de la société civile et de la ferme détermination de la population locale qui a facilite la tâche à la riposte.

Un habitant de BENI joint par LINTERVIEW.CD a confirmé que la situation semble s’améliorer, « ça avance bien on en parle maintenant de moins en moins, mais malgré ça nous continuons à respecter les mesures d’hygiène enfin de ne pas faire une rechute de la situation ».

Il faut donc préciser que pour les 32 zones de santé concernées des 3 provinces, 25 zones n’ont pas enregistré des cas confirmés la semaine dernière, les 7 autres zones ont enregistré 20 nouveaux cas confirmés à savoir, 1 cas à BUTEMBO au Nord Kivu et à LOLWA en ITURI, 2 cas à KALUNGUTA au Nord Kivu et à OICHA dans la même province, 3 cas à KOMANDA, 5 à MAMBASA et 6 à MANDIMA.


Augustin MOSANGE