Beni – journee de la femme rurale : la femme d’Oïcha gagne plus par rapport à celle de Kyondo et Bunyuka (recherche scientifique)

Publicité sponsorisée

À l’occasion de la journée internationale de la femme rurale ce vendredi 15 octobre 2021, l’économiste Kasereka Mulimaposo Sero-Man est revenu sur les résultats de son travail de recherche scientifique réalisé dans trois entités du territoire de Beni.

Dans sa thématique, le chef des travaux Mulimaposo a analysé “la contribution de la femme rurale au développement socioéconomique en territoire de Beni, portée et limite”, travail qu’il a défendu en vu de l’obtention du diplôme d’études approfondies (D.E.A).

Il a ciblé les entités de Kyondo, Oïcha et Bunyuka, ceci tenant compte de la haute de trois zones écologiques.

Pour lui, dans toutes ces entités, l’activité principale reste l’agriculture. L’élevage est aussi intéressant à Bunyuka et Kyondo.

Les résultats présentés par ce chercheur révèlent qu’à Kyondo, la femme rurule gagne en moyenne 64,9%, à Bunyuka 67,3% tandis qu’à Oïcha, la femme gagne au moins 73%.

Cette différence selon lui, s’explique du fait que la femme d’Oïcha élève ou cultive des produits de biens qui ont un prix élevé, telle que l’huile de palme.

Le chef des travaux Mulimaposo Sero-Man encourage la femme rurale de Beni qui contribue beaucoup à la sécurité alimentaire dans la région de Beni.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée