Attaques ADF à Beni : « Chaque fois on planifie une attaque avec nos collaborateurs parmi eux les civils qui donnent des renseignements sur les positions ciblées « , révèle un jeune retourné

Publicité sponsorisée

beni

Un jeune garçon sorti des mains des ADF vendredi 28 janvier 2022 à partir du secteur de Ruwenzori, a fait quelques révélations à la presse.

Kambale Jacques Moimo, c’est son nom. Il a été maîtrisé par les services de sécurité à Lume.

Il témoigne avoir participé à quelques attaques sanglantes dans cette partie du territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Selon les révélations qu’il a faites, chaque attaque des ADF se fait toujours précéder par des renseignements sur les endroits ciblés, celà à l’aide de quelques civils, collaborateurs des ADF.

« J’étais pris en otage de force par les ADF à Kabembeu/Mwenda dans le secteur Ruwenzori. J’ai fait environs trois ans avec eux. J’ai au moins participé à environ trois attaques. Toutes les fois qu’on planifie une attaque, il y a des éclaireurs, nos collaborateurs qui donnent des renseignements sur les positions des militaires dans les entités ciblées. Il y en a même parmi les civils, ceux qui gardent les armes pour les assaillants… » , a révélé ce retourné.

Après avoir été écouté par les services de sécurité et la presse locale, il a été transféré devant les juridictions militaires pour instruction juridictionnelle du dossier.

 

Milan Kayenga/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée