Attaque d’un convoi humanitaire à Kibumba : accusées d’être auteurs, les FDLR démentent (communiqué)

Publicité sponsorisée

Une attaque perpétrée lundi 22 février dernier à Kibumba a coûté la vie à l’ambassadeur italien en RDC, à son garde du corps et au chauffeur du PAM.

Les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) accusés d’en être les auteurs, ont “catégoriquement” démenti cela.

“Les FDLR déclarent qu’elles ne sont en rien impliquées dans l’attaque qui a résulté en la mort de l’ambassadeur italien”, peut on lire dans ce communiqué dont une copie est parvenue ce mardi 23 février à la rédaction de l’INTERVIEW.CD

En outre, elles demandent aux autorités congolaises et à la Monusco de faire la lumière sur les responsables de cet assassinat en lieu et place de recourir à des accusations ” hâtives”.

“Les responsables de cet ignoble assassinat est à rechercher dans les rangs de ces deux armées (FARDC et des militaires rwandais des Forces de Défense Rwandaises) et leurs sponsors qui ont noué une alliance contre-nature pour pérenniser le pillage de l’est de la RDC”, précise t-on.

Notons que le Chef de l’État congolais Félix Tshisekedi a promis l’ouverture des enquêtes en vue de trouver les auteurs de cet assassinat.

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée