Tueries à Beni : le député Alain Siwako soupçonne « la mauvaise volonté » des autorités compétentes à finir la guerre

Publicité sponsorisée

Alain Siwako

Le député provincial du Nord-Kivu Alain Siwako déplore les tueries répétitives orchestrées par les présumés ADF dans la région de Beni.

Dans un entretien accordé à L’INTERVIEW.CD ce mardi 23 février 2021, cet élu du territoire de Beni regrette que la plupart de ces attaques meurtrières sont faites alors que des alertes sont données « préalablement » par la population locale. Il soupçonne une mauvaise volonté des autorités compétentes à mettre fin à la guerre de Beni.

 » Il ya plus de sept ans que les opérations Sokola 1 ont été lancées. Dans un pays qui a des potentialités comme la RDC, on ne peut pas dire qu’on a insuffisance des moyens pour mettre fin à cette guerre. L’adf tue la population par des machettes, est-ce que les FARDC peuvent vraiment échouer à combattre une telle rébellion. Nous pensons que c’est le problème de la mauvaise volonté des autorités. Nous pensons qu’il est temps que le chef de l’État s’engage pour mettre fin à cette guerre. On ne peut pas chaque fois tuer la population comme des petits lapins quand même » , a déclaré Alain Siwako.

Notons que plusieurs organisations de la société civile de Beni révèlent que plus de 1000 civils sont déjà tués depuis la relance des opérations Sokola 1 à Beni.

 

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée