Angola : la justice gèle provisoirement les avoirs de SindiKa Dokolo et Isabel Dos Santos




La justice angolaise a décidé de geler provisoirement les avoirs de l’homme d’affaire congolais Sindika Dokolo et sa femme Isabel dos Santos, fille de l’ancien président angolais Edouard dos Santos et ancienne administrative de la compagnie pétrolière publique Sonangol.

Selon l’information relayée par rfi.fr ce mardi 31 décembre 2019, Sindika Dokolo et Isabel dos Santos sont accusés d’avoir acheté des actions avec les fonds de la compagnie pétrolière de la République d’Angola, cependant cet homme d’affaire congolais et sa femme sont actionnaires dans plusieurs banques et holdings.

D’après la justice, Sindika Dokolo et sa femme ont effectué des achats frauduleux de par de l’opérateur téléphonique Unitel, ou de la société pétrolière portugaise Galp.

En outre, l’État angolais, lésé, exige que les deux accusés versent un milliard de dollars dans la caisse de l’État, car selon le communiqué du procureur, Sindika Dokolo et Isabel dos Santos ont contracté, dernièrement, un prêt avec une garantie souveraine qui a été non remboursé jusqu’à ce jour.

Phane Ntumba KBG