Beni : plus de 2800 civils massacrés par l’ADF depuis 2014, la NSCC demande à F. Tshisekedi de nettoyer l’armée déjà “infiltrée “




La nouvelle société civile congolaise “NSCC” de la province du Nord-Kivu, a alerté lundi 30 décembre 2019, le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur la situation ” aggravante ” de l’activisme des adf dans la région de Beni au Nord-Kivu.

Dans une lettre ouverte adressée au président de la République et dont une copie est parvenue à L’interview.cd , les quatre coordinations de la “NSCC” du grand Nord-Kivu déplorent plus de 2800 personnes fauchées sans conter les kidnappées depuis 2014 .

Cette structure citoyenne parle aussi des milliers des familles qui sont forcées à abandonner leurs maisons, des orphelins, veuves et autres survivants de massacres.

Pour aujourd’hui, selon la même structure citoyenne, la situation va de mal au pis dans la région, avec au moins 250 personnes lâchement abattus depuis quelques mois dont le dernier cas est intervenu la nuit de dimanche 29 au lundi 30 décembre 2019 où au moins 20 civils ont été encore tués en territoire de Beni .

La nouvelle société civile congolaise grand nord appelle le chef de l’État à effectuer le ” nettoyage des forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC) qui, selon elle, celles-ci sont déjà infiltrées par des éléments issus du mixage des groupes armés ” .

Cette organisation plaide aussi aussi pour une assistance pour les veuves, orphelins et autres survivants des massacres qui traversent une vie misérable dans des familles d’accueil à Beni et Lubero .

Milan Kayenga