Catégories : Société

Affrontement au Ministère de l’EPST en RDC : Tony Mwaba se Défend et Attaque Alingeti en Justice

Publié par
L'INTERVIEW.CD
Sponsorisé

Le Ministre Tony Mwaba Dénonce un Complot et Annonce un Procès contre Alingeti

Kinshasa, 1er février 2024 – Dans un tweet marquant, le Professeur Tony Mwaba, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) de la République Démocratique du Congo, a exprimé aujourd’hui sa position face à ce qu’il considère comme un complot visant à nuire à sa réputation. À l’occasion du renouvellement des institutions, le ministre se dit une nouvelle fois victime d’un complot orchestré par des forces opposées à son intégrité et à son engagement contre les antivaleurs.

Mwaba, se décrivant comme un “travailleur acharné et rigoureux”, accuse directement le patron de l’IGF Jules Alingeti de mener une campagne de diffamation à son encontre, en exploitant les services de l’Inspection Générale des Finances (IGF) pour le discréditer. Il reproche à Alingeti de s’enrichir illicitement et d’utiliser ses ressources pour influencer les médias et les réseaux sociaux, diffusant des informations erronées dans le but de ternir l’image du ministre.

Le ministre Mwaba soulève également des préoccupations concernant l’utilisation détournée des missions de l’IGF par Alingeti pour des règlements de comptes personnels, allant jusqu’à mentionner l’existence de plaintes de certains inspecteurs qui, par peur, ne s’exprimeraient pas ouvertement.

Face à ces accusations non prouvées et aux démarches jugées calomnieuses, Tony Mwaba affirme sa détermination à engager des poursuites judiciaires contre Alingeti, qu’il accuse de ne pas agir dans l’intérêt de la nation et de violer la loi. Le ministre appelle ses soutiens à rester calmes et promet de tenir prochainement un point de presse pour clarifier la situation.

Tony Mwaba insiste sur son intégrité, affirmant n’avoir jamais détourné de fonds publics et se dit ouvert à un contrôle sérieux, tout en dénonçant les enquêtes sélectives et improductives menées contre lui. Ce conflit met en lumière les tensions au sein de l’administration publique congolaise et soulève des questions sur la gestion de l’EPST et l’utilisation des ressources de l’État.

Zola NKOSI/L’INTERVIEW.CD

cet article a été publié le 1 février 2024 15h46

Partager
Publié par
L'INTERVIEW.CD

Articles récents

RDC : Kinshasa dénonce l’accord UE-Rwanda sur les minerais stratégiques

Kinshasa, 22 février 2024 - Le gouvernement congolais a condamné la signature par l'Union européenne…

22 février 2024

Urgent – RDC : Le Premier ministre Sama Lukonde démissionne

Kinshasa, 20 février 2024 - Le Premier ministre de la République démocratique du Congo, Jean-Michel…

20 février 2024

Kasaï Oriental – ESU : Muhindo Nzangi nomme Mpiana Kazadi comme nouvel AB de l’UOM

Dans un arrêté ministériel daté du 10 février 2024 dont une copie est consultée ce…

20 février 2024