Abus dans le secteur de télécommunication: l’Acaj saisit le ministre du secteur




L’ONG attend de ce membre du gouvernement, d’initier une enquête sur les allégations d’abus par les sociétés évoluant dans ce secteur.

Dans cette correspondance datée du 5 juillet et signée par son président, Mè Georges Kapiamba, l’Acaj recommande au ministre des Postes et Nouvelles technologies de l’information et de la communication, d’initier une enquête crédible sur le non-respect, par des sociétés de télécommunication établies en RDC, de leurs cahiers de charge et en sanctionner les fautes conformément aux lois de la République.

Cette ONG de défense des droits de l’homme note, en effet, que plusieurs personnes imputent à ces sociétés de télécommunication dont la mauvaise qualité de réseau et le taux élevé d’échecs d’appels, de coupures d’appels, d’appels blancs ou inaudibles, des délais d’échecs de connexion et téléchargement exagérés, des pertes sans motif des crédits de communication ou mégabits, des pertes répétées de réseau, une taxation prohibitive des services par rapport à celle pratiquée dans d’autres pays africains dont ceux voisins de la RDC.

L’Acaj rappelle également sa correspondance adressée à ces sociétés leur rappelant que le secteur qu’elles gèrent constitue un enjeu de la démocratie et fait partie du domaine de souveraineté de l’Etat, qu’elles exploitent par concession. Pour cette Asbl, ces sociétés devraient donc dialoguer avec les citoyens qui se plaignent de la mauvaise qualité de leurs services et les améliorer. “Sauf Airtel, qui a dialogué avec Lucha à Goma, toutes les autres sociétés ont ignoré notre appel”, a regretté l’Acaj.

Lucien Masidi