Kasaï Central – Élections des Gouverneurs : Invalidée sur la liste provisoire par la CENI, Mamie Ngalula Kalala promet de suivre toutes les étapes pour jouir de ses droits

Publicité sponsorisée

CENI

 

C’est par surprise que la candidate du RDT « Rassemblement des démocrates Tshisekediste », Mamie Ngalula, à l’élection de gouverneurs et leurs vices se voit écartée de la liste provisoire rendue publique par la commission électorale nationale indépendante, CENI, pour la province du Kasaï Central.

Joint au téléphone par la rédaction de L’INTERVIEW.CD ce lundi 4 avril 2022, Mme Mamie Ngalula s’interroge sur les vraies raisons qui auraient motivé la décision de la centrale électorale de la mettre hors-course dans la bataille lancée pour trouver le successeur de Martin Kabuya Mulamba Kabitanga, autrefois gouverneur déchu en juin 2020 par l’assemblée provinciale du Kasaï Central.

Selon les informations à notre possession, l’unique candidate femme serait débarquée suite à la contestation de l’avocat conseil de John Kabeya Shikayi, un autre candidat en lice pour la conquête du gouvernorat qui a saisi la commission électorale nationale indépendante pour évoquer les conflits d’intérêt comme raison.

Une thèse que rejeté la candidate Ngalula Kalala.

« Nous n’allons pas nous arrêter, nous allons plutôt suivre le processus tel que défini par le calendrier de la CENI pour aller en appel contre cette décision « , a souligné Mamie Ngalula Kalala.

Avant d’ajouter : « Je me demande si la CENI s’est transformée en Cour pour juger et décider d’invalider les candidatures. Il ne se pose aucun problème sur les questions techniques de conformité, même les conflits d’intérêt évoqués n’ont pas leur raison d’être « , a lâché Mamie Ngalula.

Elle invite par ailleurs le président de la centrale électorale à jouer à la sagesse pour que la CENI soit réellement une église au milieu du village.

« Nous avons décrié la manière de travailler de l’ancienne CENI, nous demandons au président Denis Kadima de veiller à l’indépendance de cette institution car cela pourra mettre la population en confiance pour les grandes élections de 2023 « , a ajouté la candidate du Rassemblement des Démocrates Tshisekedistes (RDT).

Elle demande par la même occasion à la commission électorale nationale indépendante de se référer à la situation d’autres provinces où des candidats du Rassemblement des Démocrates Tshisekedistes sont en course avec les autres regroupements et partis politiques; dans ces provinces, les listes ont été publiées telles qu’elles étaient sans problème de conflits d’intérêt.

Notons que sur les sept candidatures reçues à la CENI Kasaï Central, cinq seulement ont été retenues.

Pierre Love Mukendi/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée