Tueries récentes à Beni: l’Adf massacre les civils car ils ont exprimé leur soutien total aux “FARDC” (Rescapée)




l'Adf massacre les civils Beni

Une femme parmi les otages libérés ce jeudi 28 novembre 2019 aux alentours de Maleki dans le territoire de Beni a révélé que les rebelles ougandais de l’Adf vont continuer à tuer les paisibles citoyens jusqu’au dernier, dans cette zone de la province du Nord-Kivu.

Cette femme informe qu’avant leur libération, les terroristes Adf leur ont donné une lettre dans laquelle ils menacent massacrer la population parce que celle-ci soutient l’armée, ce qui cause la perte de plusieurs dépendants de l’ennemi.

“Ils [les Adf ] nous ont dit que, qu’il pleuve ou qu’il neige, nous allions mourir. Ils nous ont donné une lettre qu’ils nous demandaient d’aller déposer à la radio. Selon cette lettre, nous [les civils] nous avons déjà soutenu notre armée en lui achetant de l’eau et de la nourriture. Ainsi, elle va bombarder dans la forêt et tuer leurs enfants et familiers. Ils nous ont dit que nous allons aussi souffrir car nous n’aurons où fuir, ils nous tueront tous” a-t-elle révélé.

Selon cette même rescapée, les Forces Démocratiques et Alliées Adf ont revendiqué les dernières attaques à Maleki et dans d’autres coins de Beni territoire, qui ont fait plusieurs dizaines des morts.

Rappelons que ce jeudi 28 novembre, l’ennemi commun de la région de Beni a relâché au moins 8 personnes qu’il avait prises en otages dans les dernières incursions.

Christopher Mulakirwa