Site icon Actualité et Infos Politique de la RDC | CD Congo

Tueries à Beni : “Au lieu de s’attaquer à la Monusco, je pense qu’il faut penser à des solutions alternatives”, (Dénis Mukwege)

Denis-Mukwege

Le gynécologue congolais et Prix Nobel de la paix, Dr Denis Mukwege appelle la population à cesser avec les violentes manifestations contre la Monusco.

Dans une interview accordée au média “Deutsche Welle”, ce dimanche 01 decembre 2019, le responsable de l’hôpital de Panzi suggère à la population de dialoguer en lieu et place d’utiliser la violence.

“La population de Beni subit des atrocités depuis plus de cinq ans. Sa colère peut se comprendre. Mais de l’autre côté, je ne pense pas que s’attaquer à la Monusco, c’est une solution. Je pense qu’il faut plutôt négocier, dialoguer pour trouver des bonnes solutions. La violence ne peut engendrer que la violence.”, a déclaré Denis Mukwege.

Sur ce, celui qu’on surnomme réparateur des femmes, pense que l’absence de la Monusco en RDC laissera place à une situation dramatique

“Je crois que l’absence de la Monusco serait plutôt dramatique, même si elle n’a pas su enrayer la crise. Et ça vraiment, il faut le reconnaître. Le message que je peux donner à la population, c’est qu’on puisse réfléchir à d’autres solutions, surtout dans le cadre du chapitre 7 des Nations unies.”, Poursuit-il.

Et d’ajouter : “Je crois que ce qui s’était passé en Ituri avec Artemis et l’armée française, cela avait montré son efficacité puisque c’était une opération de courte durée mais qui a été très très efficace et qui a évité tout simplement un génocide. Au lieu de s’attaquer à la Monusco, je pense qu’il faut penser à des solutions alternatives”.

Roberto Tshahe

Quitter la version mobile