Sud-Kivu/EPST : les enseignants de l’axe Uvira donnent des préalables au gouvernement avant la rentrée scolaire 2021-2022

Publicité sponsorisée

Sud-Kivu/Kabare : les enseignants N.U

Les professionnels de la craie d’Uvira dans la province éducationnelle Sud-Kivu 2 étaient en Assemblée générale ordinaire dimanche 12 septembre dernier, au Lycée Umoja dans la ville d’Uvira.

A en croire Jean Pierre IRENGE, Président et Porte-Parole de l’intersyndicale de l’EPST Sud-Kivu 2, les enseignants ont déploré le fait que le gouvernement congolais est loin de réaliser ses promesses dans l’amélioration des conditions des vies des enseignants.

C’est entre autre la non tenue par les autorités de toutes les multiples promesses en ce qui concerne la paie des Nouvelles Unités (NU) du primaire, secondaire et le reste de la maternelle, le non-paiement du 2ème et 3ème palier, l’absence de la mutuelle de santé des enseignants, la discrimination persistante dans la rétribution des salaires, etc…

Les enseignants de l’axe Uvira déplorent également la désactivation de plus de 250 enseignants craie à main dans le fichier paie SECOPE depuis juillet dernier, le non-paiement des intervenants du TENAFEP 2020 et 2021, la non mise en retraire honorable des enseignants et le non octroi de la prime d’itinérance aux inspecteurs, explique notre source.

« Au regard de ce qui précède, la base (enseignants du S-K2) alerte l’opinion locale, nationale et Internationale sur le fait de vouloir crucifier intentionnellement l’enseignant. Ainsi, il met en garde le gouvernement congolais et exige que celui-ci trouve des solutions urgentes aux problèmes évoqués avant la rentrée scolaire 2021-2022 dans le cas contraire, les enseignants du Sud-kivu2 seront dans l’obligation de demander aux parents de prolonger les vacances de leurs enfants jusqu’au jour où le gouvernement congolais assumera ses responsabilités vis-à-vis des enseignants », rapporte Jean Pierre IRENGE, dans ce compte rendu dont une copie est parvenue à la rédaction de L’INTERVIEW.CD

Par ailleurs, les enseignants de la province éducationnelle Sud-Kivu 2 projettent une marche pacifique le lundi 04 octobre à Uvira ville comme à Baraka et partout dans le territoire de Fizi et Uvira.

« Ainsi, il est demandé à chaque enseignant de prendre ses dispositions pour la réussite de cette action Syndicale comme convaincu dans l’Assemblée Générale », a-t-il poursuivi.

Il sied de noter que la rentrée scolaire 2021-2022 est prévue au lundi 04 octobre prochain, selon le calendrier scolaire de l’EPST.

 

Pascal Digadiga Nga bo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée