Sud-Kivu-conflit à l’AFDC-A: Les pro Lukwebo vandalisent le siège de l’aile Nene Nkulu,l’effigie de Kabila noircie




AFDC Sud kivu

Plusieurs militants du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés AFDC-A fidèles au senateur Modeste Bahati Lukwebo ont pris d’assaut le siege de l’autre aile du même regroupement fidèle à la ministre Néné Nkulu Ilunga, l’après midi de ce vendredi 29 novembre 2019 à Bukavu dans la province du Sud-Kuvu.

Ces militants ont d’abord administré des coups au coordonnateur provincial de l’AFDC/A aile Néné Nkuluce maître Timothée cerubala, avant de s’apprendre au bâtiment abritant le siège de ce regroupement où ils ont effacé les couleurs peintes au drapeau naturel de l’AFDC/A sur les murs du bâtiment avant de noircir l’effigie du président honoraire Joseph Kabila, autorité morale du Front Commun pour le Congo (FCC).

Le coordonnateur provincial de l’aile de l’AFDC/A au Sud-Kivu, Timothée Cerubala, qualifie ces actes de “vandalisme” et pointe du doigt Theodore Chamunani président fédéral de l’AFDC-A fidèle à Lukwebo, d’être commanditaire des ces actes ensemble avec Sengo Lukwebo, frère au sénateur Lukwebo.

Il regrette de voir que malgré l’existence d’un communiqué du conseil provincial de sécurité demandant aux deux parties en conflit de s’abstenir de tout acte de provocation, le camp du sénateur Bahati Lukwebo continue à poser des actes sauvages aux yeux de l’autorité provinciale.

«Vous êtes d’accord avec moi qu’il existe un communiqué officiel du gouverneur de Province qui demande à ce que chacune des parties en conflit reste dans son coin en attendant la décision de la justice. Nous sommes étonnés de voir qu’on les laisse venir nous agresser jusqu’à ce que j’ai failli à ma vie c’est terrible. Aucun service de sécurité n’est venu nous secourir. Nous nous réservons le droit de traduire tous ces bandits en justice”, explique-t-il
Pour sa part, Theodore Chamunani, président fédéral de l’AFDC-A aile Lukwebo, se réfère également au même communiqué et charge le camp de Néné Nkulu qui selon lui, les a provoqués en voulant peindre leur permanence aux couleurs de l’AFDC-A du sénateur Bahati Lukwebo.

Tout cela, poursuit-i-il, a suscité la colère des militants qui n’ont pas supporté cette manoeuvre qu’ils qualifient de “provocations pires et simples”

Signalons que c’est une énième fois que des échauffourées sont enregistrés entre les partisans de ces deux camps opposés du regroupement AFDC/A au Sud-Kivu, particulièrement dans la ville de Bukavu depuis l’exclusion du sénateur Bahati Lukwebo de la plateforme électoral “Front Commun pour le Congo” FCC.

L’aile Néné Nkulu qui est restée fidèle à l’ex président Joseph Kabila et celle de Lukwebo qui alors avait pris son autonomie, se disputent la paternité de ce regroupement.

Depuis des mois, plus d’un congolais attendent la décision de la justice congolaise qui tient dans ses mains ce dossier depuis des mois.

Pascal D. NGABOYEKA