Sud-Kivu : 6 personnes tuées et d’autres portées disparues lorsqu’elles se rendaient aux champs dans les hauts plateaux de Fizi-Uvira

Publicité sponsorisée

minembwe- hauts plateaux de Fizi

Alors qu’elles se rendaient dans leurs champs respectifs au village de Kibindibindi non loin du camp des déplacés de Bijombo dans les hauts plateaux d’Uvira-Fizi, au-moins six personnes ont été tuées par balles mercredi 30 décembre 2020.

Il s’agit de cinq femmes et un garçon d’environ treize ans mais aussi une fille de douze ans blessée, à en croire de sources hospitalières sur place à Bijombo.

Ce énième acte macabre est attribué à la coalition de groupes armés dont Ngumino et Twirwaneho conduite par du Colonel déserteur Makanika.

Ombeni Kashongo, Chef d’antenne de la Mission Intérieure pour la contribution héroïque « MICHE » asbl basée à Bijombo ajoute que d’autres personnes sont disparues et ne sont pas encore retrouvées.

Les corps des victimes ont été enterrés dans la soirée de mercredi dans une fosse commune, pendant le processus d’évacuation de la fillette gravement blessée pour Bukavu était entrepris.

Tout en compatissant aux familles des victimes et toute la population du milieu, l’armée confirme la mort de ces six personnes en indiquant qu’elles ont été tuées, les unes à la machette d’autres par balles par la coalition de groupes armés Ngumino-Makanika.

Il sied de noter que cette partie de la province du Sud-Kivu est toujours confrontée à l’activisme des groupes armées, et qui sont à la base des tueries des populations civiles, d’incendies des villages et des déplacements massifs de la population et ce, malgré multiples dialogues de cohabitation pacifique et de cessez-le-feu y organisé par des missions gouvernementales.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée