Sud-Kivu : 10 militaires et 9 policiers écopent des peines allant de 12 mois à 20 ans notamment pour viol sur mineurs

Publicité sponsorisée

La Cour militaire du Sud-Kivu siégeant en matière répressive a rendu son verdict dans le procès en Appel opposant une vingtaine déléments de force et de sécurité poursuivi pour viol à l’aide des violences et viol d’enfants.

Dix-neuf éléments (19) dont neuf (9) policiers et dix (10) militaires des FARDC ont écopé la peine allant de 12 mois à 20 de servitude pénale principale au terme des audiences de 10 jours tenues dans les enceintes du Tribunal de Paix de Walungu et qui ce sont clôturées dans laprès-midi de lundi 30 aout 2021. 

Outre cette peine, les condamnés sont sommés de payer des amandes en termes de dommages et intérêts allant de deux mille (2000) et dix mille (10000) dollars américains aux victimes.

Si les avocats des parties civiles ont exprimé leur satisfaction des verdicts rendus par la justice militaire, ceux de la partie défenderesse promet d’attaquer ces arrêts en saisissant la Haute Cours Militaire afin de casser ces décisions de la Cour Militaire de Bukavu, s’est ainsi exprimé Me Edom Cikuru, avocat de la défense.

Il sied de noter que les faits de viols pour lesquels ces éléments de force de lordre et de sécurité ont été condamnés, ont été commis notamment au Camp Saio de Bukavu et dans les territoires de Walungu, Kabare, Uvira et Fizi.

 

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée