Site icon Actualité et Infos Politique de la RDC | CD Congo

RDC: Voici la cause de la plainte déposée par Lihau contre son collègue Dismas MaGbengu

Jean-Pierre Lihau

Le Député national Jean-Pierre Lihau a porté plainte contre son collègue Dismas Magbengu pour “diffamation, injures publiques et incitation à la haine”.

Connu comme “rassembleur, conciliant et ouvert”, Jean-Pierre Lihau est passé à la vitesse supérieure et exige réparation d’un autre élu de la Mongala, Dismas Magbengu.

En effet, alors que le premier ministre avait reçu le 7 décembre 2019 une forte délégation des députés et sénateurs de la province de la Mongala pour discuter sur les mesures d’urgence face aux inondations qui avaient causé des dégâts dans cette province, le député Dismas Magbengu a publiquement frustré son collègue élu de Bumba, en l’appelant Jean-Pierre Kalokola Kalambay au lieu de Jean-Pierre Lihau Ebua.

Selon lui, ça constitue une provocation du Député Dismas Magbengu, car c’est une façon de lui denier ses origines mongalaises, de lui priver du légitime héritage civil et politique de son géniteur décédé.

Des infractions reprises comme répréhensibles par les articles 136 point 1 et 138 ter du code pénal livre 2.

Dans la plainte qu’il déposée, via son avocat conseil Raphaël Nyabirungu, auprès du procureur général de la République près la Cour de cassation, l’honorable Jean-Pierre Lihau Ebua charge également son collègue Dismas Magbengu pour ses propos injurieux faisant foi d’une diffamation et incitation à la haine tenus en la même date, le 7 décembre 2019, dans une émission de la Radio Mwana Mboka, émettant à Bumba, dans la province de la Mongala.

Dans cette émission, Dismas MANGBENGU avait accusé Jean-Pierre Lihau “de détourneur des deniers publics, de menteurs, d’étranger et de fils de pute”.

Des faits graves que l’élu de Bumba refuse d’encaisser et exige que la justice soit appliquée, à la lumière des articles 75, 76 et 77 de la loi organique relative à la procédure devant la cour de cassation.

Ces déclarations et comportements du député Dismas Magbengu ont été fermement condamnés par la famille du feu professeur Marcel Lihau.

Dans une déclaration commune, les membres de la famille Lihau qui reconnaissent à Jean- Pierre Lihau la qualité de leur digne fils, trouvent irrésistibles les propos de Dismas Magbengu qui n’a reçu aucun mandat pour parler au nom de cette famille.

La famille Lihau appellent d’ailleurs les élus de Bumba à chercher des solutions aux multiples problèmes auxquels la population de cette contrée est confrontée, au lieu de s’imixer dans les affaires internes et privées des familles qui ne les concernent pas. Ainsi, dans la plainte qu’il vient de confirmer, Jean-Pierre Lihau demande au procureur de lever les immunités de l’honorable Dismas Magbengu afin qu’il réponde de ses actes devant la justice.

Loin de lui toute idée d’acharnement sur son collègue de la même contrée, l’honorable Jean-Pierre LIHAU voudrait que l’image du Député et de toute la représentation nationale ne soit pas ternie pas des agissements émotionnels et que les sanctions qui vont couronner ce procès aient une valeur jurisprudentielle, servent d’exemple et évitent toute tentative de récidive dans l’avenir.

L’ ancien directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku a tenu à confirmer personnellement sa plainte devant le procureur général de la République près la cour de cassation avant de descendre à Bumba dans le cadre de ses vacances parlementaires.

Et si le bureau de l’Assemblée nationale ne lève pas l’immunité de l’honorable Dismas MANGBENGU pendant cette période de vacances parlementaires, Jean-Pierre LIHAU EBUA est décidé de rebondir à la plénière dès la rentrée parlementaire de mars, pour obtenir que soit stopper durablement les élans non maîtrisés et mal contrôlés de tous ceux qui cherchent à fragiliser leurs adversaires politiques par des méthodes de l’époque antédiluvienne. Ainsi va l’État de droit.

Roberto Tshahe

Quitter la version mobile