RDC : une grâce présidentielle pour la libération du colonel Eddy Kapend sollicitée par la DJR (déclaration)

Publicité sponsorisée

Eddy Kapend

Dans une déclaration publiée ce jeudi 28 mai 2020 dont la copie est parvenue à la rédaction de L’INTERVIEW.CD, la communauté Ruund via son comité national a adressée au président de la république, Félix-Antoine Tshidekedi Tshilombo, la demande d’une grâce présidentielle pour la libération d’Eddy Kapend, ancien colonel des FARDC condamné dans l’assassinat de Laurent Désiré Kabila

 » Nous, membres de la dynamique Jeunesse Ruund, en sigle « DJR »; venons par la présente déclaration solennelle solliciter votre magnanimité pour la libération du colonel Eddy Kapend qui souffre injustement en prison depuis 20 ans pour un crime qu’il n’a pas commis. En effet, nous référant au conseil des ministres présidé par son excellence, monsieur le président de la république, Félix-Antoine Tshidekedi Tshilombo, conseil au cours duquel il a été décidé de libérer de détenus pour désengorger les prisons de la république et ainsi sauver la vie de prisonniers menacée gravement par la pandémie du coronavirus… », peut-on lire dans cette déclaration.

Et de poursuivre : « Considérant votre esprit de réconciliation nationale et votre combat pour l’instauration d’un État de droit pour lequel vous et votre père vous êtes battus pour arriver à la matérialisation que nous vivons aujourd’hui, nous ne doutons pas un seul instant que vous serez sensible à notre démarche ».

Il sied de rappeler que l’ancien haut gradé de l’armée congolaise croupit depuis 17 ans dans la prison de Makala où il purge sa peine de mort prononcée par la Cour militaire le 7 janvier 2003. Soit près de deux ans après la tragédie du Palais de Marbre qui avait causé la mort à Mzée Laurent Désiré Kabila.

Daniel Kambowa Bukasa/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée