RDC : Martin Fayulu à Gemena, dans le Sud-Ubangui

Publicité sponsorisée

Le leader de la coalition Lamuka, à côté d’autres cadres de cette plateforme politique, est allé assister à la célébration du dixième anniversaire du père de Jean-Pierre Bemba, Jeannot Bemba Saolona.

Après avoir inhalé des gaz lacrymogènes de la police et été reconduit chez lui par les éléments de ladite police, le 30 juin, à la suite de la marche organisée par sa plateforme politique, le leader de Lamuka, Martin Fayulu Madidi, est arrivé, le matin du 1er juillet 2019, à Gemena, dans le Sud-Oubangui.  Il est allé assister à la célébration du dixième anniversaire de la mort de Jeannot Bemba Saolona, le père de Jean-Pierre Bemba, son pair dans la coalition.

Plusieurs autres personnalités ont fait le déplacement de cette partie de l’ancienne province de l’Equateur. Parmi celles-ci, des cadres du Mouvement de libération du Congo (MLC) et de la plateforme politique Lamuka, ainsi que les membres de la famille du disparu et leurs proches.

Jean-Pierre Bemba, quant à lui, était arrivé, le dimanche 30 juin 2019 dans les après-midi à Gemena.  Le chairman a profité des préparatifs de cette cérémonie de commémoration du 10ème  anniversaire de la disparition de son défunt père, « pour élargir la manifestation de Lamuka ».

Il est rappelé qu’à Kinshasa, des gaz lacrymogènes ont été tirés par la police pour dissuader les manifestants à poursuivre leur manifestation. Martin Fayulu, Adolphe Muzito et d’autres leaders de cette plate-forme politique qui prenaient part aux tentatives de la marche à Kinshasa, ont été dispersés par la police.

Le gouverneur Gentiny Ngobila, note-t-on, avait refusé d’autoriser la marche de Lamuka. L’autorité urbaine avait appelé l’opposition à respecter le caractère sacré de la date de l’indépendance de la RDC.

A Gemena, accueillis par une foule immense, Jean Pierre Bemba et toute sa délégation ont fait le pied de l’aéroport national de Gemena jusqu’à la résidence familiale située à la plantation Jeannot Bemba.

Aujourd’hui, en plus de la messe qui a été organisée le matin, il est prévu une rencontre festive dans cette même résidence familiale.

Lucien Masidi

 

Publicité sponsorisée