RDC : les députés nationaux du FCC s’insurgent contre l’idée d’un prétendu dialogue

Publicité sponsorisée

député fcc

Au cour d’une déclaration lue devant le Palais du Peuple, certains élus du front commun pour le Congo (FCC) dénoncent la démarche de certains acteurs politiques et de la société entre autre les 13 personnalités signataires de l’acte du 11 juillet.

Pour ces élus de la famille politique de Joseph Kabila Kabange, cette démarche est influencée par des officines extérieures qui comptent déstabiliser la RDC sous un prétendu dialogue.

« Dénonçons et condamnons la démarche malicieuse orchestrée par certains acteurs politiques et de la société civile sous l’influence des officines extérieures que nous connaissons, tendant à déstabiliser la République sous couvert d’un prétendu dialogue », ont-ils déclarés.

Depuis le 11 juillet 2020 quelques députés nationaux et des personnalités de la société civile se sont mis d’accord en signant un acte d’engagement enfin de chercher à trouver un consensus pour les prochaines élections en République démocratique du Congo.

Ces 13 personnalités ont eu à rencontrer personnalités du pays tels que le président de la République, le Premier Ministre et quelques acteurs politique et religieux engagés pour les élections apaisées.

Heavan/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée