Société

RDC : Les chauffeurs de Butembo décrètent deux jours de deuil suite à l’insécurité

 

Les chauffeurs de la ville de Butembo, en province du Nord-Kivu dans l’Est de la République Démocratique du Congo ont décrété deux journées de deuil suite à l’insécurité.

Cette série d’activités visent à pleurer les civils particulièrement les conducteurs des véhicules qui sont morts au cours des embuscades des Allied Democratic Forces (ADF).

Au micro de la presse ce samedi 04 septembre, Vuhengo Sekeya secrétaire de l’association des conducteurs au Congo (ACCO) indique que ces journées seront clôturées par une messe en mémoire de tous les citoyens tombés sous les armes des terroristes ADF.

Il ajoute également que comme cela est dans la culture africaine, les chauffeurs ne devront pas aller dans leurs travaux pour méditer sur la situation inquiétante caractérisée par l’insécurité.

Cette manifestation intervient quelques jours après que les ADF ont attaqué un convoi escorté par l’armée soit mercredi 01 septembre dernier sur la route Luna-Komanda en province de l’Ituri.

Rédaction/L’INTERVIEW.CD

L'INTERVIEW.CD

Recent Posts

Marche de la CENCO : À Beni, les fidèles catholiques étaient aussi dans la rue malgré la forte pluie de ce dimanche

Des milliers des fidèles catholiques et d’autres croyants ont marché dans la rue ce dimanche…

5 heures ago

Sud-Kivu : La Directrice régionale et le Représentant-pays de l’UNICEF visitent les activités du projet de résilience à Walungu

La Directrice régionale du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), pour l'Afrique de l'Ouest…

6 heures ago

RDC : Les chrétiens de l’église catholique étaient dans les rues de Kinshasa pour dire Non à la Balkanisation

Pour répondre favorablement à l'appel des Évêques de la CENCO, les chrétiens de l'église catholique…

11 heures ago

Butembo : L’armée arrête un combattant Mai-Mai au volant d’un véhicule ravi aux agents humanitaires

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo annoncent avoir arrêté un combattant présumé…

2 jours ago