Catégories : Politique

RDC: Leaders Politiques Dénoncent un Plan de Fraude Massive de la CENI (Communiqué)

Publié par
L'INTERVIEW.CD
Sponsorisé

Un groupe de leaders politiques congolais, comprenant Martin M. Fayulu, Moïse Katumbi Chapwe, Augustin Matata Ponyo, et Delly Sesanga Hipungu, ont conjointement publié un communiqué ce lundi 15 mai 2023, pour dénoncer ce qu’ils estiment être un “déni de transparence” de la part de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de la République Démocratique du Congo (RDC).

Les signataires du communiqué accusent la CENI d’orchestrer un “plan de fraude massive” en faveur du président actuel, Félix Tshisekedi, et dénoncent le monopole que la CENI s’attribue dans le processus électoral. Leur crainte principale concerne le fichier électoral, qu’ils jugent essentiel pour garantir des élections crédibles et transparentes.

“Il est inacceptable que la CENI s’en attribue le monopole. Comme institution d’appui à la démocratie, elle a pour mission d’aider les Congolais à choisir, en toute liberté, leurs dirigeants dans un système transparent qui rassure toutes les parties prenantes”, lit-on dans le communiqué.

Les signataires demandent un audit du fichier électoral par une organisation internationale indépendante et reconnue pour son expertise. Selon eux, la garantie de la fiabilité du fichier électoral exige cette vérification, ce contrôle et cet audit.

Ils estiment également que la CENI doit expliquer comment elle a confectionné le fichier électoral avant tout audit, et demandent des éclaircissements sur le nombre réel de kits électoraux commandés, la cartographie des centres d’inscription, et le rapport de la CENI sur chaque aire opérationnelle après la clôture des opérations d’enrôlement des électeurs.

Enfin, ils mettent en garde la CENI contre toute tentative de “hold-up électoral” en faveur de M. Tshisekedi, menaçant de recourir à “tous les moyens démocratiques” pour obtenir le départ des responsables actuels de la CENI en cas de non-respect de ces exigences.

Face à ce qu’ils qualifient d'”horizon bien sombre du processus électoral”, ils appellent le peuple congolais à demeurer vigilant et mobilisé et à participer massivement à une marche prévue le 20 mai contre l’insécurité grandissante dans le pays, la vie chère, la misère et le processus électoral chaotique.

Ils concluent leur communiqué en appelant à la bénédiction divine pour la RDC et son peuple.

Rédaction L’INTERVIEW.CD

cet article a été publié le 15 mai 2023 12h11

Partager
Publié par
L'INTERVIEW.CD

Articles récents

Urgent – RDC : Le Premier ministre Sama Lukonde démissionne

Kinshasa, 20 février 2024 - Le Premier ministre de la République démocratique du Congo, Jean-Michel…

20 février 2024

Kasaï Oriental – ESU : Muhindo Nzangi nomme Mpiana Kazadi comme nouvel AB de l’UOM

Dans un arrêté ministériel daté du 10 février 2024 dont une copie est consultée ce…

20 février 2024

RDC : Guy Mafuta et le regroupement politique 2A/TDC ont signé l’acte d’engagement en faveur de la majorité parlementaire pour accompagner Félix Tshisekedi

Les élus nationaux du regroupement politique Action des Alliés/Tous pour le développement du Congo (2A/TDC)…

20 février 2024