RDC : le mouvement rebelle M23 confirme sa présence à Rutshuru et dit soutenir le président Tshisekedi (communiqué)

Publicité sponsorisée

rebelle M23 rdc nord kivu
Des rebelles du M23 dans le village de Karuba, dans l'est de la République démocratique du Congo. PHOTO Archive : AFP / PHIL MOORE

Des ex-combattants du M23 ont confirmé leur présence dans le territoire de Rusthuru ce Jeudi 23 juillet 2019, “pas pour y combattre qui que ce soit moins encore leurs frères des FARDC”.

Selon Bertrand Bisimwa, président du mouvement M23, ils sont là parce que d’abord il s’agit de leur pays, ensuite ils attendent comme tout le monde la mise en œuvre des accords de paix signés à Nairobi le 12 décembre 2013 et ajoute soutenir le Chef de l’État pour y arriver.

“Les ex-combattants du M23 n’ont jamais pris une quelconque initiative de combat et n’entendent pas la prendre. Ce qui s’est passé hier à Rusthuru est la conséquence de la peur Fabriquée sur les réseaux sociaux qui a conduit les FARDC à procéder aux tirs de sommation pour marquer leur présence et dissuader un éventuel ennemi”, a précisé Bertrand Bisimwa, président du mouvement M23.

Il ajoute par ailleurs qu’il n’y a donc eu nulle part dans Rusthuru ni accrochage ni combat entre les FARDC et ex-combattants du mouvement du M23.

“Nos compatriotes doivent cesser de manipuler l’opinion au risque de provoquer une situation de confusion qui aboutirait au chaos et à la perte des vies humaines. Nous soutenons le chef de l’État et restons convaincus qu’il sera à même de mettre en œuvre les accords de paix pour ramener définitivement la paix dans l’Est du pays qu’enfin cette partie du pays amorce son développement et l’épanouissement de ses habitants” a-t-il dit.

Signalons que c’est depuis le début de la semaine en cours que la présence menaçante de ces rebelles est signalée dans ces entités de la province du Nord-Kivu, alerte de la société civile forces vives de la province du Nord-Kivu.

Mérite BAHOGWERHE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée