RDC : “La démarche de l’honorable Puela accusant le bureau devant le conseil d’Etat est nulle et de nul effet ” (Assemblée nationale)

Publicité sponsorisée

parlement assemblé nationale

La chambre basse du parlement congolais était en plénière lundi 9 Novembre 2020.

Au cours de ladite plénière, plusieurs dossiers ont été traités dont l’accusation du bureau de l’Assemblée nationale devant le Conseil d’Etat.

Dans un message relayé sur son compte Twitter, l’Assemblée nationale souligne que, cette accusation du député national Albert Puela est de “nulle et nul et effet”.

“La plénière de ce lundi 9 Novembre a démontré que la démarche de l’honorable Puela accusant le bureau devant le conseil d’Etat est de nulle et de nul effet car opérée en violation du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale “, peut-on lire dans ledit message.

Et d’ajouter : “La plénière a également condamné la tentative de corruption des députés nationaux “.

Le député national du Kongo Central Albert Fabrice Puela a saisi le Conseil d’Etat en annulation de la décision du bureau de la Chambre basse du 10 juillet 2020.

Par cette dernière, le bureau dirigé par Jeanine Mabunda Lioko Mudiayi avait refusé de démissionner après une mise en demeure lui adressée par le député Puela, ce, pour avoir violé les dispositions de son règlement intérieur en son article 139 dans l’alinéa 6 qui stipule :

“À la fin de chaque exercice budgétaire, le bureau présente à l’Assemblée plénière un rapport complet de la gestion financière de l’Assemblée nationale dans les trente jours après l’ouverture de la session de mars. Passer ce délai, le bureau est réputé démissionnaire “.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée