RDC – Assemblée nationale : « Demander l’ajout de 2000 $ c’est se moquer du peuple » (UDPS-Kananga)

Au cours d’un entretien accordé à la rédaction de L’INTERVIEW.CD ce dimanche 14 juin 2020, le président de la fédération unifiée de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDSP/Kasaï Central) s’indigne d’entendre la réclamation faite par la présidente de l’Assemblée nationale pour l’ajout d’une somme de 2000$ sur les émoluments des députés nationaux.

A en croire Gabriel Ilunga Kayembe, ce souhait exprimé par Jeanine Mabunda est une forme de « moquerie » à l’endroit du peuple congolais.

Le président de la fédération unifiée de l’UDPS estime que les élus du peuple devraient plutôt plaider pour l’augmentation des soldes de militaires qui sacrifient leurs vies face aux différentes attaques rebelles, mais aussi revoir la situation salariale des enseignants qui forment l’élite congolaise en lieu et place des députés qui ne font que viser leurs intérêts égoïstes.

« C’est à cause de cet égoïsme qu’ils ont cherché à écarter Jean-Marc Kabund parce qu’il avait le souci du social de congolais.
Ils sont sans pitié et sont gourmands ces députés sans pitié. Demander l’ajout de 2000 $ c’est se moquer du peuple », a confié Gabriel Ilunga à notre micro.

Selon lui, la justice congolaise qui a pris la détermination d’aider le pays dans le rétablissement d’un état de droits a toute la confiance des combattantes et combattants afin de rétablir le président intérimaire de l’UDPS à son poste du premier vice-président de la chambre basse du parlement de la république démocratique du congo.

Par ailleurs, Gabriel Ilunga Kayembe demande au premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba de classer sans suite la demande du bureau de l’Assemblée nationale.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD