RDC : Allégations des dépassements budgétaires à la Présidence de la République : le démenti de Kasongo Mwema

Publicité sponsorisée

Kasongo Mwema

Pendant que les phares de l’actualité sont braqués sur les réalisations des cent jours de Félix-Antoine Tshilombo à la tête de l’Etat, le porte-parole du Président de la République, Kasongo Mwema Mutoni Yamba Yamba, balaie d’un revers de la main des allégations des dépassements budgétaires à la Présidence de la République.

Dans ce qui peut être considéré comme sa première sortie médiatique d’après sa nomination à ce poste, cet ancien enseignant de l’Isti (Ifasic) et journaliste à la Radio France international a affirmé qu’il n’y avait pas explosion des dépenses à la Présidence de la République. C’est plutôt, a-t-il soutenu, la stabilité budgétaire qui est observée en ce moment.

Le porte-parole du Chef de l’Etat s’est réconforté, dans sa position, par les conclusions de la réunion que Félix Tshisekedi a eue le lundi 6 mai avec les différents ministres en charge de ces secteurs. A en croire Kasongo Mwema, il en était ressorti que le budget de la présidence était géré de manière stable. «Une stabilité qui s’explique, selon ces spécialistes, qu’il y a eu effectivement déficit sur deux mois, en janvier et en mars. Mais, il y a eu excédent en février et en avril. Et surtout un excédent qui tourne autour de 243 milliards de francs congolais et qui a permis donc de résorber tous les déficits qu’il y a eu sur les autres mois », a-t-il expliqué, le 7 mai, sur les ondes de la Radio Okapi.

Lucien Masidi

Publicité sponsorisée

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire