Nord-Kivu/Masisi : 7 groupes armés annoncent leur reddition pour bientôt

Publicité sponsorisée

Masisi Nord Kivu Groupe Armée

Réunis dans la grande salle du territoire de Masisi ce mercredi 10 juin, 7 groupes armés oeuvrant dans cette partie de la province du Nord-Kivu ont été sensibilisés, et se disent être prêts de se rendre à l’armée.

Cette déclaration rassurante est le résultat de la sensibilisation du DDRC (Désarmement, démobilisation et réinsertion communautaire), chapeauté par le coordonateur provincial, Katembo Lukogho Jacques.

Dans ces assises, il a été décidé que tous les groupes armés se rendent aux Forces de sécurité en vue de faciliter leur désarmement et réception communautaire.

Une fois déposer les armes, ces combattants participeront aux différents projets communautaires qui seront réalisés dans l’ensemble du territoire en leur faveur, comme a fait savoir le coordonnateur provincial, Katembo Lukogho.

Prenant acte de leurs engagements, les représentants des différents groupes armés présents dans la salle l’ont signifié via un communiqué final au terme de ladite réunion.

 »Nous, représentants des groupes armés du territoire de Masisi, réunis en date du 10 juin 2020 dans la grande salle de l’administration du territoire, avons suivi minutieusement la lecture et les explications du contenu de feuille de route DDRC/Nord-Kivu du gouverneur de la province, Carly Nzanzu Kasivita sous l’entremise du coordonateur provincial, monsieur Katembo Lukogho Jacques  », peut-on lire au premier paragraphe de ce communiqué dont une copie est parvenue à la rédaction de L’INTERVIEW.CD.

Les points spécifiques pris à l’issue de cette réunion sont notamment :

• L’identification et la priorisation des groupes armés ciblés;

• Estimer leurs zones d’influence, leurs effectifs, le nombre d’enfant en leur sein, et l’armement dont chacun d’entre eux dispose;

• Obtenir l’engagement ferme et par écrit de chaque groupe à se désarmer et à démobiliser intégralement;

• Prendre contact avec les leaders communautaires pour collectionner leurs avis sur le désarmement des groupes armés de leurs zones : les préoccupations communautaires qui sont incessamment prises en compte dans la planification des étapes futures du dit processus.

• Fixer les modalités du désarmement de la démobilisation et de réinsertion sociale à travers un plan opérationnel et en étroite liaison avec la communauté et le groupe armé en tenant compte;

• D’une ration armée (combattant listés de 80% ou à la limite d’une ration grandissante pour le déménagement du groupe.

• De la nécessité de démobiliser les leaders des groupes armés.

Poursuivant, ces groupes armés s’engagent à :

• L’adhésion effective au programme DDRC à travers son approche communautaire

• L’arrêt immédiat de toutes les hostilités et autres formes de tracasseries au sein de la population

• Au dément élément et de la réduction totale de nos groupes armés

• La présentation en annexe de ce document y compris les zones d’influence, les effectifs, les nombres d’enfant et l’armement dont chaque groupe dispose. Conclu ce communiqué.

A noter que les groupes prêts à déposer les armes sont entre autres APCLS/Nvano Ndalemwa, UPDC, FDDH/Nyatura: Axe Bashali, FDDH/Nyatura : Axe Masisi Sud, UPDC/Birikoliko, APCLS : Axe Mahanga, et UPDC/Maachano.

 

CEDRICK SADIKI MBALA/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée