Nord-Kivu : l’armée appelle les médias à soutenir l’administration sous l’état de siège

Publicité sponsorisée

Au cours d’un café de presse organisé ce vendredi 17 septembre au sein de l’Union Nationale de la Presse du Congo en ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, le porte-parole de la 34ème région militaire a présenté aux chevaliers de la plume et du micro, un bilan mi-parcours des opérations militaires menées par les FARDC depuis l’instauration de l’État de siège.

Selon le Lieutenant Colonel Guillaume Ndjike, il y la réduction d’environ 800 combattants et la récupération de plus de 400 armes à feu au près de différents groupes armés.

“C’est pour moi un honneur d’être avec vous, chers amis de la presse pour solliciter votre accompagnement vis à vis de l’état de siège qui commence à montrer de bons résultats dans plusieurs territoires de la province du Nord-Kivu. Nous sommes dans une campagne de sensibilisation de toutes les couches de la population sur l’état de siège. Nous avons commencé par les chefs des confessions religieuses qui nous ont promis un soutien total et indéfectible. Et ce jour, nous sommes avec vous, qui êtes le 4ème pouvoir. Avant que chaque message arrive à la population, cela doit d’abord passer par les médias qui nous aident à relayer tout ce que nous faisons sur terrain. C’est pour cela, vous avez un grand rôle à jouer dans cette période qui est passagère. D’où, il faudra y mettre une dose de patriotisme et non pas vendre le côté négatif de nos vaillants militaires qui ont choisi de servir le pays sous le drapeau afin de les encourager”, a dit le Lieutenant Colonel Guillaume Ndjike porte-parole de la 34 ème région militaire au Nord-Kivu.

Il appelle par ailleurs les journalistes à plus de patriotisme et de professionnalisme dans la rédaction de papier malgré que les lignes éditoriales sont différentes et cela sera, un très grand appui à la réussite de l’état de siège.

“Nous attendons que l’état de siège nous apporte la paix. Nous avons comme l’impression que les chevaliers de la plume considérent l’état de siège comme une affaire des policiers et militaires, mais que cela ne tienne la paix est une affaire de tous. Ils doivent utiliser un don du patriotisme et ensemble, nous puissions diffuser un message de sensibilisation pour que toute la population du Nord-Kivu comprennent l’état de siège afin d’obtenir l’état finalement recherché et la pacification de la paix à l’est de la RDC”, a-t-il indiqué.

 

Mérite BAHOGWERHE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée