Nord-Kivu : Ce qu’il faut retenir de la campagne de ramassage d’armes et effets militaires à Nyirangongo

Publicité sponsorisée

Patrick Munyomo

Trois sites ont été ciblés ce mercredi 11 novembre lors de la cérémonie officielle présidée par le gouverneur du Nord-Kivu pour la campagne de ramassage d’armes et effets militaires notamment la zone Est, Don bosco, zone Nord, ITM Katindo, zone ouest Église CCLK en ville de Goma dans le souci de contribuer à la sécurisation de la ville de Goma et ses environs qui traversent des moments difficiles liés aux tueries des civils suite à une recrudescence de l’insécurité qui s’observe depuis des années dans cette ville touristique.

Patrick Munyomo député national, initiateur de cette campagne, a mis 50 000 dollars américains à la disposition de la province pour ladite opération afin d’accompagner la vision du Chef de l’Etat et celle du gouverneur du Nord-Kivu en vue de contribuer à la participation d’une paix durable à l’Est, longtemps meurtri.

Les autorités militaires et politico-administratives, membres du gouvernement provincial du conseil de sécurité à travers le chef de l’exécutif ont promis y mettre leurs soutiens à ce projet.

“Tous les pays au monde sont passés par le ramassage d’armes après les guerres. C’est pour nous aussi l’occasion d’appeler la population du Nord-Kivu, à tous ceux qui détiennent les armes à les remettre et de profiter de cette occasion pour s’orienter dans d’autres projets afin de développer notre province. Cette campagne n’est pas la solution aux problèmes liés à la sécurité totale, mais c’est une façon de chercher comment en finir”, a rassuré Carly nzanzu Kasivita, Gouverneur de la province du Nord-Kivu au population nord-kivutienne.

Par ailleurs, les services de sécurité ont annoncé que les armes déjà récupérées seront détruites et le ministre qui se charge de cette opération va s’appuyer sur eux pour la réussite.

“Nous sollicitons aussi à la presse de positiver cette opération dans le cadre d’une réussite. Voilà que la fondation Patrick Munyomo a fait sa part, maintenant à nous de chercher comment notre ville, province va respirer la paix, pour notre développement”, a-t-il indiqué.

Mérite BAHOGWERHE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée