Nord-Kivu : 3 cultivateurs de Jomba ont été agressés et blessés par des buffles du parc national des Virunga

Publicité sponsorisée

des buffles à Kavange

Trois personnes ont été agressées puis blessées mercredi 25 novembre dernier par des buffles à Kavange, groupement de Jomba territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Le noyau de la société civile de Jomba qui confirme la nouvelle à L’INTERVIEW.CD, indique que ces animaux sont venus du parc national des Virunga et ont attaqué ces cultivateurs lorsqu’ils étaient dans leurs champs respectifs.

Après avoir été blessés par ces animaux, les cultivateurs ont été conduits au poste de santé de Nyarubuye pour les soins appropriés, rapporte notre source.

La notabilité de Rutshuru s’inquiète de cette situation et met en cause les compétences des actuels responsables de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) Nord-kivu.

“Nous demandons au Chef de l’État de pouvoir nommer à la tête de la direction de l’ICCN Nord Kivu et chef de site du Parc national de Virunga, un autochtone au lieu des expatriés qui n’ont pas pitié de nos pauvres populations et nos champs. Par exemple, ça fait trois semaines qu’un éléphant a tabassé à mort une dame à Kibirizi/Bwito, les champs de Binza Nyamilima ont été ravagés par des éléphants depuis juin”, a dit Mukanda Aimé, membre de la notabilité de Rutshuru.

Et de poursuivre : “Les engins de l’ICCN qui transportait les matériels de construction de Nyamilima vers Kakoro (cité) en construction du parc national de Virunga avaient détruit des cultures dans le champs de la chefferie en créant de fausses routes jusqu’à maintenant les victimes sont oubliées comme si rien n’était. À Nyamilima ça fait 3 mois un éléphant avait tué une dame du nom de victorine Kinyali laissant 10 orphelins sans assistance sociale ni humanitair. A Kyavinyonge le weekend dernier, un éléphant a tué une personne dans son champ de riz”.

Face à cela, il demande le remplacement du directeur de l’ICCN Nord Kivu et chef de site du PNVi qui semble être intéressé par le programme Virunga énergie qui est bénéfique pour lui et non le peuple d’abord qui est le slogan du Chef de l’État.

Milan Kayenga /L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée