Mixage forces armées GL en RDC: les 28 élus provinciaux ressortissants de la partie nord du Nord-Kivu s’opposent et appellent au soutien des FARDC




Sud Kivu élus provinciaux

Dans une déclaration faite ce lundi 4 novembre, le caucus des élus provinciaux, composés de 28 députés ressortissants de la partie nord de la province du Nord-Kivu, rejettent le mixage entre les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et d’autres forces étrangères notamment celle du Rwanda, Burundi, de l’Ouganda et de la Tanzanien.

Ce, pour les opérations de traque lancées contre les forces négatives dans cette partie du pays.

“ Nous députés provinciaux ressortissants de la partie Nord de la province du Nord-Kivu, considérant qu’une éventuelle entrée des troupes militaires étrangères n’inspire pas confiance d’autant plus que toutes les anciennes opérations menées par ces troupes sur le sol congolais ont causé plus de mal que de bien aux populations Nord-Kivusienne”, ont-ils dit dans leur déclaration commune.

Ces 28 députés provinciaux du nord dans le Nord-Kivu demandent ce pendant au commandant suprême des FARDC et au chef du gouvernement congolais de mettre tous les moyens possibles à la disposition des militaires congolais qui sont engagés dans les opérations de traque des groupes armés nationaux et étrangers.

“ Nous exigeons le relèvement des toutes les troupes des FARDC qui ont longtemps œuvrer dans l’Est de la RDC au sein de service de renseignement”, ont-ils dit.

D’où, ces élus du peuple appellent par ailleurs la population congolaise à soutenir et collaborer avec les vaillants militaires des FARDC pendant ces opérations de traque des groupes armés.


Justin KABUMBA