Mbuji-mayi : Après la destitution de JM Kabund, les militants de l’UDPS en colère s’attaquent aux permanences du FCC

Publicité sponsorisée

PPRD Kasai oriental

La ville de Mbuji-mayi, chef-lieu du Kasaï Oriental s’est réveillée dans une allure particulière ce mardi 26 mai 2019 avec plusieurs manifestations de colère organisées par les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

En effet, ces militants du parti présidentiel sont en colère après la déchéance lundi 25 mai de Jean-Marc Kabund-A-Kabund au poste de la première vice-présidence de l’Assemblée nationale.

Ce, suite à une pétition initiée par le député Jean-Jacques Mamba du MLC.

Les activités et circulation restent perturbées dans certaines agglomérations de la ville diamantifere notamment avec brûlures des pneus sur la l’avenue Kalonji dans la commune de Diulu.

Dans la foulée, le siège provincial du PPRD déjà saccagé pour la première fois a été incendié, ainsi que celui de l’ACDD où tous les biens ont été emportés dans ces partis membres du Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila.

Sur place, un dispositif sécuritaire constitué des FARDC et les éléments PNC est déjà déployé afin de calmer la situation.

Ces derniers ont eu pour mode opératoire tirer quelques balles en l’air et de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui ne décolèrent pas.

Ces derniers ne jurent que par le divorce de la coalition paraphée entre le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le Changement.

En rappel, 289 députés sur 315 ayant pris dans la plénière du lundi ont voté la déchéance de Jean-Marc Kabund-A-Kabund qui sera remplacé à ce poste par un autre élu de l’UDPS.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée