Marche FCC « La constitution s’est vue être violée depuis que nous avons signé l’accord avec nos partenaires politiques de l’UDPS » (Ardent Kabambi)

Publicité sponsorisée

Ardent Kabambi

Le front commun pour le Congo (FCC) a décidé de descendre dans la rue ce jeudi 23 juillet pour soutenir la constitution et les institutions de la République.

Dans une interview accordée à L’INTERVIEW.CD au cours de la marche, Ardent Kabambi, un des communicateurs du FCC fait savoir que la constitution a été violée depuis que leur plateforme a signé un accord avec l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) parti dont le président Tshisekedi est responsable.

« La constitution s’est vue être violée depuis que nous avons signé un accord avec nos partenaires politiques de l’UDPS. Évidemment, personne n’est au-dessus de la loi, et personne ne doit pas être au-dessus de la constitution », a-t-il indiqué.

Il sied de signaler qu’un mémorandum sera lu à la fin de cette manifestation

J. NK/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée