Lubumbashi : Les enseignants des écoles primaires publiques et conventionnées catholique en grève

Publicité sponsorisée

la marche de colère des enseignants du Sud-Kivu

C’est depuis le mercredi 18 mai dernier que les enseignants des écoles primaires publiques conventionnées catholique de la ville de Lubumbashi sont en grève.

Décrétée par le Syndicat National des enseignants Catholique (SYNECAT), cette grève intervient environ 45 jours avant la fin de l’année scolaire 2021-2022.

Les enseignants sont mécontents par rapport au non-respect des engagements du gouvernement sur les accords de Mbuela.

Ces accords signés au mois de novembre 2021 prévoyaient entre autre la suppression de la disparité des primes entre les écoles dites « des prestiges » et celles dites « petites ».

Jusqu’au mois d’avril, cette situation persiste toujours, a fait savoir Guillaume Banza, Président du Syndicat National des Enseignants Catholique.

‹‹ Nous sommes partis à Nguena pour négocier entre le banc gouvernementale et le banc syndical. Il nous a été demandé de consolider la paix sociale et sauvegardé le dialogue ››, a-t-il souligné.

À en croire Guillaume Banza, le SYNECAT avait écrit au gouvernement dans une correspondance du 4 avril que si les accords ne sont pas pris en compte après la paie du mois d’avril, le enseignants se prendront en charge.

Jean-Robert Djema/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée