Lubumbashi: Gédéon KYUNGU et le mouvement MIRA décident de porter plainte contre le gouvernement provincial




Gédéon Kyungu
Gédéon Kyungu Mutanga Wa Bafunkwa Kanonga. L'INTERVIEW.CD/Photo Daniel KAMBOWA

Au cours d’un entretien accordé à la rédaction de L’INTERVIEW.CD ce mardi 15 octobre 2019, Tshierry Makelekele chargé de communication du Mouvement des indépendantistes révolutionnaires africains( MIRA), le parti politique cher à Gédéon KYUNGU exige une enquête du gouvernement provincial du Haut-Katanga sur les morts du 11 octobre 2019, et se dit prêt à porter plainte contre ce dernier

“Toutes les autorités connaissent que le MIRA est un parti politique qui est né du processus de la paix c’est-à-dire, c’est le gouvernement qui nous avait promis de fonctionner et qu’il allait nous donner l’agrément. La date du 11octobre 2019 était le troisième anniversaire de sa sortie officielle. Maintenant ce jour-là que s’est-il passé  nous avons annulé le meeting parce que nous étions informés que notre meeting sera infiltré , et nous avons fourni ces informations aux autorités qui ont négligé. Gédéon personnellement a parlé avec les autorités pour leur dire que les choses qui se passent et qui risquent de se passer c’est entre vous-même. Nous nous n’allons rien faire ça sera une journée de méditation et nous avons publié notre communiqué qu’on a déposé à la région militaire et partout.” a-t-il déclaré Thierry Makelekele charcom de MIRA


Et d’ajouter: ” Mais certains gens ont eu peur et ont paniqué pensant qu’au cours de son meeting, Gédéon KYUNGU allait citer des gens qui sont impliqués dans tous ces désordres. Gédéon ne plus dans tout ça, Gédéon a une vision purement politique. Nous sommes citoyens congolais, Gédéon a des droits entant que citoyen congolais, nous allons “écrire” et ” porter” plainte contre le gouvernement provincial et c’est au gouvernement de nous montrer si ces gens-là qui venaient au nom de Gédéon, on attaquait la ville.”

Il sied de rappeler que, dans un compte rendu de la réunion du conseil provincial de sécurité parvenu à notre rédaction, Gédéon kyungu avait sollicité auprès du maire de Lubumbashi, pour effectuer la sortie officielle de son parti politique dénommé mouvements des indépendantistes révolutionnaires africains “MIRA” en sigle étant donné que le dit parti ne disposé ni des statuts légalisé, ni d’une autorisation quelconque de fonctionnement émanant du ministère de l’intérieur. La mairie n’a pas accédé à cette demande, elle a fait savoir aux animateurs de MIRA par écrit et verbalement à l’issue d’une réunion convoquée à leur l’intention, quant à c’est.

Rappelons que, le bilan officiel de cet affrontement a fait état des neuf blessés du coté  des forces loyalistes dont cinq par balles tirée par les insurgés, six morts, deux blessés par les assaillants et deux civils blessés par balle perdues.

Daniel kambowa bukasa