Le gouvernement congolais somme le Rwanda de s’abstenir de toute action susceptible de porter atteinte à la stabilité dans l’Est de la RDC

Publicité sponsorisée

RDC RWANDA

La situation sécuritaire qui prévaut dans la partie Est de la République Démocratique du Congo préoccupe les autorités congolaises.

Le ministre des Affaires Étrangères congolaises Christophe Lutundula Apala Pen-Apala, a à travers un communiqué signé samedi 11 juin dernier, sommé le gouvernement rwandais à mettre fin à son soutien au groupe terroriste du M23, de s’abstenir de toute action susceptible de porter atteinte à la paix et à la stabilité dans la partie Est de la RDC et la Région et d’éviter tout acte de nature à compliquer la tâche du médiateur de la Conférence Internationale pour la Région des Grands Lacs (CIRGL).

Son communiqué intervient après le message fait par le gouvernement du Rwanda où il accuse les Forces Armées de la République Démocratique du Congo d’avoir lancé le 10 juin dernier, des roquettes sur le territoire rwandais et accuse également des hauts responsables gouvernementaux et des membres des organes de sécurité d’inciter la population à commettre des actes de violences contre le Rwanda.

Ces accusations ont été rejetées par le ministre des Affaires Étrangères car il estime que le Rwanda veut poursuivre l’agression contre la RDC et le soutien au M23.

Notons que des affrontements entre les FARDC et les rebelles M23 se poursuivent dans certains villages du Nord-Kivu.

Rédaction de L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée