Kinshasa : près de 1400 membres ont adhéré à l’AFDC-A aile Bahati

AFDC-A

L’Alliance des Forces Démocratiques pour le Congo et Allié (AFDC-A) du sénateur Modeste Bahati Lukwebo a procédé ce samedi 17 octobre à l’adhésion de plusieurs associations et membres au siège fédéral de Mont Amba, dans la commune de Lemba.

Au Total, plus de 1400 membres dont l’artiste musicien Sampario, ont adhéré au parti de Modeste Bahati.

Tout a commencé par le mot de Placide Mutabunga qui a présenté sous le regard de l’autorité morale Bahati Lukwebo, les représentants et dirigeants du regroupement les nouveaux venus avant de les rémercier d’avoir adhéré.

Il s’en est suivi la cérémonie d’adhésion des associations entre autre la Dynamique «le changement c’est maintenant» dirigé par Bazin Pembe, les Amis de Lukwebo dirigé par Prisca Ngandu, la fondation Junior Loboko dirigé par Christian Malandwe et l’Association Congolais Émergent de Blaise Ngola qui ont, après avoir reçu les emblèmes du regroupement, signés simultanément la fiche d’adhésion.

“C’est un honneur et un vœux qui se concrétisent pour nous. Notre détermination sera infinie”, a dit Bazin Pembe, prenant la parole pour le compte de nouvelles associations adhérentes.

Pour finir l’autorité morale de l’AFDC-A, a pris la parole et a remercié toutes les associations et personnalités publiques venues adhérer au parti.

“Nous montrons que nous sommes non seulement une réalité parlementaire mais aussi sociologique”, a-t-il dit.

Il a par ailleurs exhorté les nouveaux membres à être des ambassadeurs partout où ils sont afin d’attirer encore plus de membres.

Sur la question de savoir si l’AFDC-A s’est tournée vers le CACH apres son entretien à Goma avec le chef de l’État Félix Tshisekedi, Bahati Lukwebo fixe l’opinion.

“Nous sommes un regroupement de la majorité parlementaire. Nous l’avons exprimé clairement depuis 2019. Comme nous sommes de cette majorité, cela veut dire que nous soutenons automatiquement les institutions de la République à commencer par le président de la République. C’est claire”, a t-il précisé.

Josué Ngoyi/L’INTERVIEW.CD