Kinshasa-manifestations contre l’ambassadeur rwandais : des gaz lacrymogènes utilisés, des militants interpellés puis relâchés

Kinshasa-manifestations contre l’ambassadeur rwandais : des gaz lacrymogènes utilisés, des militants interpellés puis relâchés

Les militants des mouvements citoyens dont Filimbi ainsi que de la Lucha étaient dans la rue ce vendredi 4 septembre pour exiger le départ de l’ambassadeur rwandais en RDC, Vincent Karega malgré l’interdiction du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

Prévue devant l’ambassade du Rwanda en RDC, la marche a eu lieu devant la Cour de Cassation et les militants étaient munis des calicots où l’on pouvait lire : “Expulsion du révisionniste Vincent Karega”.

Pour disperser ces militants, la police nationale congolaise a fait usage des gaz lacrymogènes, certains arrêtés puis relâchés quelques heures après.

Ces militants ont condamné ces actes d’arrestation car selon eux, la police a eu à encadrer des marches mais à leur tour, ils ont fait usage de la force.

Il sied de rappeler qu’ils étaient dans la rue pour demander l’expulsion de cet ambassadeur après avoir tenu des propos non courtois concernant les massacres des congolais à Kasika.

 

J.NK/L’INTERVIEW.CD