Kasaï Central : Le gouverneur Kabuya lance les travaux de réhabilitation de la Prison Centrale de Kananga.




Martin KABUYA MULAMBA-Kabitanga, gouverneur du Kasaï Central a mené de main de maître une plaidoirie qui a poussé le Programme des Nations-Unies pour le Développement, PNUD, a
offrir ses bons offices pour la réhabilitation de la prison centrale de Kananga, appelée aussi Prison de TSHIAMALA (nom faisant allusion au célèbre premier Directeur noir après
l’indépendance).

Il s’agit d’une activité de grande envergure qui s’est tenue hier lundi 09 Septembre 2019 dans la cour Maison pénitentiaire.

C’était en présence de plusieurs invités et partenaires techniques et financiers.

Créée depuis 1952 par les Colons Belges pour 300 pensionnaires, la Prison Centrale de Kananga regorge à ces jours plus de 500 prisonniers, hommes, femmes et enfants confondus.

Aujourd’hui cette Maison carcérale est dans un
état de délabrement qui frise l’apocalypse : des pavillons sans toitures, sans porte ni fenêtres, pas de latrines convenables, plus de réfectoire assuré par la Direction, pas de courant, le dispensaire sans produits pharmaceutiques en cas d’éventuelles interventions, pas de literies ;… bref, un visage de désolation et un mouroir qui ne dit pas son nom.

Ce geste du PNUD, est un apport salué chaleureusement par le chef de l’exécutif provincial Martin Kabuya, qui a présidé ladite cérémonie.

Voici des travaux à exécuter grâce à un pactole de 300.000$ US : l’élévation d’un mur de séparation entre la Direction et les pavillons de détenus, la création d’une aire de jeux pour les prisonniers, la multiplication des points d’eaux et l’amélioration
des conditions hygiéniques pour tous.

Fabrice Kabamba