Kasaï Central : la première année du Gouverneur Kabuya commentée diversement par les Centres Kasaïens




Martin Kabuya

20 mai 2019 – 20 mai 2020, le gouverneur Martin Kabuya Mulamba Kabitanga a totalisé jour pour jour une année à la tête de la province du Kasaï Central.

En ce jour d’anniversaire, le bilan du chef de l’exécutif provincial est diversement interprété par les centres Kasaïens à cette occasion.

C’est le cas de Mathieu Kafuanda, président du conseil des sages de l’engagement citoyen pour le développement “ECiDé” Kasaï Central et membre de la plateforme politique Lamuka.

Selon lui, la question de l’évaluation d’une année passée à la tête de la province ne peut pas déboucher sur un résultat tel que “mitigé ou semi-mitigé”.

“Le gouverneur n’a rien fait tout au long de sa première année de gestion au Kasaï Central.
Il n’y a aucune filière où les gens sont contents, où les gens les trouve à la hauteur de sa tâche comme gouverneur de province “, a confié à L’INTERVIEW.CD Mathieu Kafuanda, avant d’ajouter que la seule action posée par Martin Kabuya depuis son arrivée à la tête de cette province c’est l’octroi de 5000$ comme contribution de la province à l’office des voiries et drainages “OVD” qui exécute les travaux anti-erosifs.

“Nous ne voyons rien et nous ne comprenons même pas pourquoi il est là et il s’appelle gouverneur de province”, poursuit-il.

Dans le camp de l’autorité provinciale c’est plutôt une autre façon de voir les choses.

Pierrot Mutela Mukendi, conseiller principal et porte-parole du gouverneur Kabuya salue l’engagement dont a fait montre le chef de l’exécutif pour assurer la sécurité de toute la province, une priorité de priorités selon lui.

“Nous sommes contre cette politique de diabolisation et d’incrimination qui n’est pas à la hauteur et qui ne se justifie pas.
Le gouvernement est en train de faire un effort très remarquable pour au moins trouver solution aux problèmes de la population.
Les moyens sont généralement rares face aux besoins, mais le gouvernement se bat avec les moyens de bord car la rétrocession pose problème “, peut-on entendre de la déclaration du conseiller Mutela.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que le gouverneur Martin Kabuya Mulamba pourrait faire le point sur sa gestion d’une année à la tête du Kasaï Central le lundi 25 mai prochain pour plus d’éclairage.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD